Chapitre 2.

Cette page est un espace de travail, qui va évoluer au fur et à mesure des recherches et du travail des élèves. Il y a donc des erreurs, des fautes d'orthographe, le but étant d'avoir à la fin de l'année scolaire un document terminé et corrigé. 




Chapitre 2 : Le match contre la Nouvelle Zélande

                      Encore un saut dans le temps. Cette fois-ci, d'après les affiches collées sur les murs de l'entrée du stade, nous sommes à Vincennes, le  8 avril 1917. Et aujourd'hui, les français vont affronter la Nouvelle Zélande !!

_ "Les All Blacks ! dit Mahé. On va voir les All Blacks !!"

Nous rejoignons la file des spectateurs et nous attendons de pouvoir rentrer. Mais arrivés au point de contrôle des billets, le gardien ne veut pas nous laisser passer car bien entendu, nous n'avons pas de billet.

Nous ressortons de la file et nous  nous éloignons doucement, tristement ...
-"Comment allons nous faire pour rentrer ? Nous ne pouvons tout de même pas rater le match !!!"

-" Hé vous là-bas ! "

Un monsieur, habillé en costume et avec un chapeau melon se dirige vers nous.
 On dirait Charlie Chaplin, dit Timy.



-"Bonjour, j'ai vu ... le gardien vous a refusé l'entrée. Venez avec moi, nous allons  passer par l'entrée des artistes... Je me présente : Charles Brennus. "

Nous le suivons vers l'arrière du stade. Un autre gardien se trouve devant une porte. Mais cette fois, il nous laisse rentrer, sans problème.

-Nous arrivons dans un couloir, et un petit panneau indique "Vestiaires"

Accroché au mur, une grande plaque de bois noir. Sur celle-ci, il y a un disque doré, avec des sortes de feuilles, et une plaque en dessous où il est inscrit : Bouclier de Brennus.

-Vous avez vu, c'est le vrai bouclier de Brennus ! Brennus ... Brennus ...
Monsieur, Monsieur !

-Oui, qu'y a t-il?

-Pourquoi ce bouclier porte votre nom?

- Je suis son "inventeur". Ce trophée récompense la meilleure équipe française depuis 1892.
Mais malheureusement, depuis le début de cette maudite guerre, il n'y a plus de tournoi, seulement des matchs comme aujourd'hui : pour le plaisir et pour oublier pendant deux mi-temps , les tranchées, les canons et tout le reste ... C'est l'équipe de Perpignan qui nous l'a confié en attendant la fin de cette guerre.
Je dois vous laisser maintenant. On m'attend pour la photo officielle. Installez-vous sur le bord de la pelouse et profitez bien du spectacle.



Les joueurs rentrent sur le terrain. La foule est en délire ! 


credit New Zealand Rugby Museum
The Trench Blacks. Standing: Lt-Col. Arthur Plugge, William Bright (reserve), Reg Taylor, Jim Moffitt, Ranji Wilson, Dick Fogarty, George Murray (captain), Les Cockroft, Tom French, Charles King, Edmond Ryan, Bert Adams, Capt. Tom Lawless. Seated: Norman Stead, John McIntyre, George Owles, Charles Brown, Billy Wilson (reserve), Torp Whittington, Arthur Wilson (Assistant manager).



Captain Roger Dansey leads the Trench Blacks in a haka prior to the Somme Cup final.

Les joueurs néo-zélandais se place en ligne face au public, juste devant nous et font le Haka. 
C'est un homme habillé en militaire qui le dirige.





Le match commence, les Blacks marquent rapidement les premiers points. Les français sont débordés à droite, à gauche, physiquement. Maurice essaye de recentrer son équipe, de les motiver mais en vain, ils sont trop rapides.

Plus rapides, plus costauds, ils dominent en mêlée et en touche. Très vite le score grimpe du coté des néo-zélandais. Pas un seul point du côté français.

Finalement, le match se termine sur le score de 40 à 0.

L'équipe de Maurice félicite respectueusement ses adversaires d'un jour. On comprend alors que ces joueurs sont des soldats, qui sur la ligne de front, sont dans la même équipe. C'est pour ça, que tous ensemble, à la fin du match, ils saluent le public.

Maurice (Oui, c'est ainsi que on l'appelle maintenant, car il fait partie maintenant de nos connaissances, comme un grand frère, comme un grand père ....). Donc Maurice passe devant nous, accompagné du capitaine des All-Blacks, ils s'approchent ...

- "Bonjour les enfants, le match vous a plu ? "
- " Oui, Monsieur, nous aimerions d'ailleurs avoir un souvenir de ce match. Seriez-vous d'accord pour nous offrir le ballon?"
- " Je suis désolé, mais j'ai promis à mes camarades de bataillon de leur rapporter. Vous savez, sur la ligne de front, c'est un objet très rare et très précieux. On essaye de les raccommoder avec du cuir de nos vieilles chaussures, mais ils ne durent pas longtemps."

- " On comprend,


-"Au revoir ! Profitez bien de la journée pour vous amuser. Quand j'avais votre âge, j'ai habité quelque temps dans un petit village de l'Aveyron. Je me souviens des couleurs de l'automne, des balades à vélo avec mon ami Emile, des après midi de pêche sous le vieux pont. "

Nous sourions en se regardant, nous connaissons ce pont ... Mais nous ne disons rien, seulement merci.

Il s'éloigne.

Un tour de ballon, et nous aussi, nous partons ....









Documents utilisés.



An unknown All Black makes a break with Tom French in field in support. In the background can be seen the cycling velodrome.





.................................................................................................



Le travail de recherche a dû reprendre du côté de Saint-Félix ... 
Une suggestion pour l'illustrer de manière originale, cette photo du match dit "Coupe de la Somme" du 8 avril 1917, colorisée par Alain D'Amato / Dieguito (le contacter le cas échéant http://www.couleursdupasse.fr/) : 

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/7998/Boyaucolorise.jpg 
(voir : http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] htm#t13260

Outre BOYAU balle en main, deux autres aviateurs MPF sont colorisés : 
Henri FELLONNEAU et Jules FORGUES 

Photo d'origine : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/b [...] 01917.zoom 

cordialement



Commentaires

  1. Ici Charles Brennus qui passe vous féliciter pour votre travail et vous encourager pour la suite ! Je voulais juste préciser que j'ai gravé ce bouclier en 1892 (et non pas 1862) à la demande de mon ami Pierre de Coubertin qui a organisé ce premier championnat de France de rugby entre le Racing Club de France et le Stade Français. Match dont il était aussi l'arbitre...

    Pour ce match contre les Néo Zélandais, j'ai aussi gravé une médaille souvenir que j'ai offert à Maurice Boyau et à tous les joueurs. En voici une photo:
    recto https://c1.staticflickr.com/1/367/30840339484_ac303f3e1b_b.jpg
    verso https://c1.staticflickr.com/1/662/31566518281_c4f046d748_b.jpg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci M.Brennus ! On sait que vous allez fêter votre anniversaire demain. 158 bougies à souffler !!!

      Supprimer
  2. Bonjour,

    Je joins mes félicitations à celles de M.Brennus que je salue au passage, et à qui je souhaite un bon anniversaire ! Je pense qu'il doit avoir aussi une photo du trophée remis au vainqueur : la Coupe de la Somme, et une jolie histoire à raconter sur elle.
    Par souci du détail, j'ai voulu vérifier la marque du ballon du match et il s'avère qu'il était plutôt fourni par la maison Spalding :
    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k7599260v/f3.item.zoom
    http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/forum-pages-histoire/rugbymen-grande-guerre-sujet_10706_21.htm#t106571

    une autre remarque : si vous souhaitez respecter l'ordre chronologique de votre voyage dans le temps, il faudrait inverser les chapitres 2 et 3 (match en avril, médaille militaire remise en juin ou juillet)

    continuez à nous régaler !

    Denis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous avons modifié l'ordre des chapitres. Pour le ballon, nous voulions évoquer Gilbert. Mince ! Vous êtes trop fort ;) !!
      Peut être que pour le match à Cork, c'était un ballon de la bonne marque ????

      Supprimer
    2. Si vous faites cette hypothèse, je pense que cette fois personne ne vous contredira !

      Supprimer
    3. Bonjour,

      Au sujet du ballon, j'envoie un MP à Olivier sur le forum.
      Autre remarque : le match n'a pas eu lieu au Parc des Princes, mais à Vincennes.
      Voir cette invitation transmise par la petite nièce d'Henri Fellonneau :
      http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/forum-pages-histoire/rugbymen-grande-guerre-sujet_10706_30.htm#t113869

      à bientôt

      Supprimer
  3. Dans ce chapitre, le dialogue avec Maurice devenu grand-père, ami est très sympa et permet un retour et un clin d'oeil à St Félix. Félicitation pour ce récit si bien mené.
    Avec Léo, nous avons noté l'ordre d'apparition des élèves dans la fiction et dans ce deuxième chapitre Timy et Mahé apparaissent pour la deuxième fois alors qu'il manque encore la moitié de la classe: Louane, Ewann, Baptiste, Noah, Enzo, Moussi, Elliot et Léo. (sauf erreur de notre part)
    Dommage aussi que dans ce chapitre un enfant ne fasse pas tourner le ballon. C'est peut-être répétitif mais c'est un peu la marque de fabrique de votre récit. L'expression "un tour de ballon" convient bien, peut-être rajouter simplement quelque chose du genre "un tour de ballon avec ..." ou "après le tour de ballon de ...., nous aussi nous partons. A vous de voir

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Articles les plus consultés